Accueil » Produits » Désenfumage » Le lanterneau

Le lanterneau

lanterneau1DEFINITION

Le lanterneau est de forme carrée, rectangulaire ou circulaire. Les dimensions usuelles se situent dans une fourchette :

  • 0,50×0,50 ml à 2,00×2,00 ml
  • 0,50×1,00 ml à 2,00×3,00 ml
  • Ø 0,40 ml à Ø 3,00 ml

En fabrication spéciale, des cotes de 6,00 ml peuvent être atteintes.

Les fonctions du lanterneau sont d’assurer dans les locaux équipés l’éclairage, la ventilation, l‘accès à la toiture et le désenfumage. Un appareil peut n’assurer qu’une seule de ces fonctions ou au contraire en combiner plusieurs.

DESCRIPTION

lanterneau2Le lanterneau est constitué par :

  • Une costière ou embase réalisée en métal (tôle d’acier galvanisée) ou en polyester armé. Cet élément peut être isolé ou non.
    Sa hauteur est au minimum de 0,30 ml
  • Un cadre support métallique, habituellement en aluminium avec visserie et accessoire en acier inoxydable Ce cadre est fixe ou ouvrant, permettant dans ce cas les fonctions d’aération, accessibilité ou désenfumage.
  • Une coupole translucide permettant l’éclairage.

Les matériaux utilisés pour sa fabrication peuvent être le verre acrylique ou Plexiglas (métacrylate de méthyle), le polyester renforcé à la fibre de verre avec gel-coat de protection ou le polycarbonate alvéolaire. Ces matériaux de synthèse doivent répondre à des normes vis à vis de la résistance au feu (M4 ou M4 non gouttant) ainsi que de la résistance à la chute d’un corps (règle des 1200 joules). La coupole peut être à double parois, de façon à assurer, par la lame d’air constituée, une isolation thermique. Un barreaudage métallique antichute, anti effraction, peut être fixé sur le haut de la costière pour obturer la trémie. Le lanterneau, dans le cas de pose sur charpente, peut être complété par un chevêtre métallique incorporé à la base de la costière.

FONCTIONS DU LANTERNEAU OUVRANT

lanterneau31. Aération
Le mécanisme d’ouverture du cadre ouvrant est assuré par une vis de manœuvre actionnée :

– Manuellement par un vilebrequin (hauteur sous plafond maxi 4,50 ml)
– Électriquement par vérin électrique L’ouverture du cadre est de l’ordre de 0,25 à 0,30 ml.

La ventilation peut être simplement statique. Dans ce cas une rehausse métallique constituée de ventelles en tôle galvanisée est interposée entre la costière et la coupole fixe. Le dôme peut également être surmonté d’un extracteur électrique.

2. Accès toiture
Le cadre ouvrant se bloque à environ 90° par compas ou vérin.
La poignée de fermeture peut être condamnée par cadenas.
Un barreau d’accrochage pour échelle est fixé à la base de la costière.

3. Désenfumage
lanterneau4L’ouverture de l’exutoire (110° minimum) doit pouvoir s’effectuer automatiquement sous l’action de deux vérins pneumatiques libérés par un verrou actionné par un fusible thermique calibré à 70°C qui fondra dès une élévation de température supérieure.

L’ouverture sera également commandée par un asservissement qui permet à distance d’effectuer cette manœuvre sans attendre la fonte du fusible.

Cet asservissement peut être assuré par plusieurs systèmes utilisés seuls ou combinés :

  • Commande mécanique individuelle par boîtier « tirez-lâchez » avec câble (longueur maximum 10 ml). Le boîtier assure également la possibilité de refermeture.
  • Commande individuelle ou groupée électrique. Dans ce cas chaque exutoire est équipé d’un verrou électromagnétique en 24 volts à impulsion ou à rupture.

L’ouverture sera déclenchée par :

  • Un détecteur de fumée
  • Un détecteur thermique
  • Un bouton poussoir manuel
  • Commande individuelle ou groupée pneumatique.

Chaque exutoire est équipé d’un micro-vérin pneumatique alimenté par une tubulure cuivre reliée au boîtier de commande équipé de cartouches de gaz carbonique. Le vérin peut être à double fonction ouverture/refermeture.
Le système pneumatique peut être relié à une alimentation en air comprimé qui assure ainsi à l’exutoire une fonction d’aération.
La fonction désenfumage par CO2 restera toutefois prioritaire.