Accueil » Produits » D√©senfumage » Le lanterneau

Le lanterneau

lanterneau1DEFINITION

Le lanterneau est de forme carrée, rectangulaire ou circulaire. Les dimensions usuelles se situent dans une fourchette :

  • 0,50×0,50 ml √† 2,00×2,00 ml
  • 0,50×1,00 ml √† 2,00×3,00 ml
  • √ė 0,40 ml √† √ė 3,00 ml

En fabrication spéciale, des cotes de 6,00 ml peuvent être atteintes.

Les fonctions du lanterneau sont d’assurer dans les locaux √©quip√©s l’√©clairage, la ventilation, l‘acc√®s √† la toiture et le d√©senfumage. Un appareil peut n’assurer qu’une seule de ces fonctions ou au contraire en combiner plusieurs.

DESCRIPTION

lanterneau2Le lanterneau est constitué par :

  • Une costi√®re ou embase r√©alis√©e en m√©tal (t√īle d’acier galvanis√©e) ou en polyester arm√©. Cet √©l√©ment peut √™tre isol√© ou non.
    Sa hauteur est au minimum de 0,30 ml
  • Un cadre support m√©tallique, habituellement en aluminium avec visserie et accessoire en acier inoxydable Ce cadre est fixe ou ouvrant, permettant dans ce cas les fonctions d’a√©ration, accessibilit√© ou d√©senfumage.
  • Une coupole translucide permettant l’√©clairage.

Les mat√©riaux utilis√©s pour sa fabrication peuvent √™tre le verre acrylique ou Plexiglas (m√©tacrylate de m√©thyle), le polyester renforc√© √† la fibre de verre avec gel-coat de protection ou le polycarbonate alv√©olaire. Ces mat√©riaux de synth√®se doivent r√©pondre √† des normes vis √† vis de la r√©sistance au feu (M4 ou M4 non gouttant) ainsi que de la r√©sistance √† la chute d’un corps (r√®gle des 1200 joules). La coupole peut √™tre √† double parois, de fa√ßon √† assurer, par la lame d’air constitu√©e, une isolation thermique. Un barreaudage m√©tallique antichute, anti effraction, peut √™tre fix√© sur le haut de la costi√®re pour obturer la tr√©mie. Le lanterneau, dans le cas de pose sur charpente, peut √™tre compl√©t√© par un chev√™tre m√©tallique incorpor√© √† la base de la costi√®re.

FONCTIONS DU LANTERNEAU OUVRANT

lanterneau31. Aération
Le m√©canisme d’ouverture du cadre ouvrant est assur√© par une vis de manŇďuvre actionn√©e :

–¬†Manuellement par un vilebrequin (hauteur sous plafond maxi 4,50 ml)
–¬†√Člectriquement par v√©rin √©lectrique L’ouverture du cadre est de l’ordre de 0,25 √† 0,30 ml.

La ventilation peut √™tre simplement statique. Dans ce cas une rehausse m√©tallique constitu√©e de ventelles en t√īle galvanis√©e est interpos√©e entre la costi√®re et la coupole fixe. Le d√īme peut √©galement √™tre surmont√© d’un extracteur √©lectrique.

2. Accès toiture
Le cadre ouvrant se bloque √† environ 90¬į par compas ou v√©rin.
La poignée de fermeture peut être condamnée par cadenas.
Un barreau d’accrochage pour √©chelle est fix√© √† la base de la costi√®re.

3. Désenfumage
lanterneau4L’ouverture de l’exutoire (110¬į minimum) doit pouvoir s’effectuer automatiquement sous l’action de deux v√©rins pneumatiques lib√©r√©s par un verrou actionn√© par un fusible thermique calibr√© √† 70¬įC qui fondra d√®s une √©l√©vation de temp√©rature sup√©rieure.

L’ouverture sera √©galement command√©e par un asservissement qui permet √† distance d’effectuer cette manŇďuvre sans attendre la fonte du fusible.

Cet asservissement peut être assuré par plusieurs systèmes utilisés seuls ou combinés :

  • Commande m√©canique individuelle par bo√ģtier « tirez-l√Ęchez » avec c√Ęble (longueur maximum 10 ml). Le bo√ģtier assure √©galement la possibilit√© de refermeture.
  • Commande individuelle ou group√©e √©lectrique. Dans ce cas chaque exutoire est √©quip√© d’un verrou √©lectromagn√©tique en 24 volts √† impulsion ou √† rupture.

L’ouverture sera d√©clench√©e par :

  • Un d√©tecteur de fum√©e
  • Un d√©tecteur thermique
  • Un bouton poussoir manuel
  • Commande individuelle ou group√©e pneumatique.

Chaque exutoire est √©quip√© d’un micro-v√©rin pneumatique aliment√© par une tubulure cuivre reli√©e au bo√ģtier de commande √©quip√© de cartouches de gaz carbonique. Le v√©rin peut √™tre √† double fonction ouverture/refermeture.
Le syst√®me pneumatique peut √™tre reli√© √† une alimentation en air comprim√© qui assure ainsi √† l’exutoire une fonction d’a√©ration.
La fonction désenfumage par CO2 restera toutefois prioritaire.